D’une conception très évoluée, les verres progressifs permettent de traiter facilement un grand nombre de troubles qui affectent la vue à courte, moyenne ou longue distance. Découvrez en détail quelles pathologies ils soignent avec l’atout non négligeable d’un excellent confort de port !

Les verres progressifs, le top de la correction de la presbytie

Depuis l’invention des verres progressifs par Essilor, ce type d’équipement a pour objectif de corriger efficacement la vue des personnes atteintes de presbytie. Cette affection naturelle, qui se déclare fréquemment à partir de 40 ans, rend difficile la vision de très près en raison d’une moindre souplesse du cristallin.

Les progressifs proposent, avec leur puissance étendue et graduelle, une solution performante pour voir net à toutes les distances et pendant toutes les activités. Ils permettent ainsi de traiter l’ensemble des formes de presbytie sans la nécessité d’un appareillage complexe. Ils offrent en complément un meilleur confort au quotidien que les verres bi ou tri-focaux grâce à leur champ de vision sans rupture.

Une solution à connaître pour d’autres troubles majeurs de la vue

La fabrication avancée des verres progressifs permet aussi d’intégrer dans ces équipements des corrections souvent complémentaires à la presbytie. Les pathologies soignées perdurent généralement depuis l’enfance et concernent des troubles de la vue de loin.

Les plus fréquentes correspondent à :

  • la myopie, où l’image se forme bien trop en avant de la rétine, obligeant à plisser les yeux pour découvrir les détails ;
  • l’hypermétropie, où un œil trop peu puissant entraîne la création de l’image en arrière de la rétine, affectant la netteté globale ;
  • l’astigmatisme, lié à un défaut de courbure de la cornée ; La vision devient alors floue de loin comme de près, empêchant notamment de distinguer les contrastes.

Les symptômes qui doivent vous encourager à porter des verres progressifs

Il n’est pas toujours facile d’identifier l’installation d’une presbytie face à une diminution temporaire de l’acuité visuelle, surtout chez les personnes âgées.

Voici quelques exemples qui doivent vous encourager à consulter rapidement votre ophtalmologiste sur la nécessité de porter des verres progressifs  :

  • vous n’arrivez plus à lire les petits caractères sans éloigner le support ;
  • vous avez de plus en plus de mal à réaliser des travaux de précision (bricolage, couture, maquillage…) ;
  • lors de votre travail sur ordinateur, vous êtes désormais obligé de grossir le texte ou les icônes.

Créés pour contrecarrer la presbytie, les verres progressifs représentent aussi un moyen efficace pour corriger les pathologies de la rétine et de la cornée touchant la vision de près ou de loin chez l’adulte (myopie, astigmatisme, hypermétropie…). Envie de vous équiper ? Découvrez toutes les astuces pour acheter vos verres progressifs pas chers ! Rendez-vous chez votre opticien !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here